Picasso : une importante dation de Maya à l'État français


Le 20 septembre, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire ont annoncé que la fille de Pablo Picasso, Maya Ruiz-Picasso, allait remettre neuf œuvres de la collection de son père à l'État français.
Cette décision de Mme Ruiz-Picasso aurait été prise afin de préserver le patrimoine de son père pour la postérité, mais aussi pour régler un droit de succession en suspens.
En 1968, le ministre de la Culture de l'époque, André Malraux, avait instauré une loi selon laquelle les artistes et leurs héritiers pouvaient régler l'impôt sur les successions à titre exceptionnel par la remise à l’Etat de biens culturels reconnus de haute valeur artistique ou historique.

Les neuf œuvres comprennent six peintures, une sculpture et un carnet de croquis de Picasso, ainsi qu'une sculpture tiki polynésienne provenant de la collection personnelle du peintre cubiste. Le corpus d’œuvre illustre les différentes phases de la vie de l'artiste : un portrait de son père Don José Ruiz, peint alors qu'il se trouvait encore en Espagne en 1895, un portrait de la mère de sa compagne Marie-Thérère Walter (1939), Enfant à la sucette assis sous une chaise (1938), Étude pour une joueuse de mandoline (1932), El bobo (1959) et enfin Tête d'homme de 1971. La sculpture La Vénus du gaz date de 1945, le carnet de croquis de 1962. Les œuvres seront remises au Musée Picasso à Paris, qui prévoit de les exposer au printemps 2022.
« Ainsi, cet ensemble exceptionnel d’œuvres de l’artiste qui arrive aujourd’hui au musée grâce à la dation s’impose-t-il à la fois comme le reflet d’un panorama chronologique de l’œuvre et comme une illustration magistrale de la diversité des médias utilisés par Picasso », a déclaré le ministère de la Culture dans un communiqué.

Le Musée Picasso, situé dans le palace parisien de l'Hôtel Salé, a ouvert ses portes en 1985. Outre les œuvres de Picasso, l’institution conserve aussi des pièces issues de sa collection personnelle, qui comprend des œuvres d’artistes tels que Georges Braque, Joan Miró, Amedeo Modigliani et Paul Cézanne. L'intérieur de l'Hôtel Salé a été conçu par Diego Giacometti à l’occasion de son ouverture. 
La dation de Maya Ruiz-Picasso n'est pas la première de ce type à bénéficier au Musée Picasso. Les premières œuvres d'art ajoutées à la collection proviennent de la donation de 1979, six ans après la mort de l'artiste. Une autre a suivi en 1990 avec des pièces provenant du legs de la seconde épouse de Picasso, Jacqueline Roque.